EXEMPLES DE COÛTS

Lors d’un essai en Allemagne, les agriculteurs ont indiqué avoir réduit le coût d’utilisation de leur moissonneuse-batteuse de jusqu’à 36 €/ha, grâce à l’utilisation du système de Gestion des chaumes.

Les agriculteurs ont réalisé leurs propres tests en utilisant une moissonneuse-batteuse équipée d’une barre de coupe de 9 m et en surélevant la hauteur de coupe de 15 cm pour atteindre une hauteur d’environ 35 cm à partir du sol.

Il a été mis en évidence une décomposition plus rapide des résidus, un taux de champignons et de pesticides transportés plus faible…

Les agriculteurs ont également constaté une réduction de la consommation de carburant, de 20 litres à seulement 12 litres par hectare. De même, les utilisateurs ont remarqué une augmentation du débit de chantier de 3,6 à 5,4 hectares/heure, soit une économie globale de 36 €/ha.

Le coût d’utilisation d’une tondeuse de 9,10 m avec un tracteur de 150 kW (200 ch) a été évalué à 10 € par hectare (en prenant en compte le coût du diesel à 0,80 €/litre). La tondeuse a nécessité 2,5 l/hectare et a permis de travailler à un rythme de 12 ha/h.

Avec le système de Gestion des chaumes, le rendement optimisé de la moissonneuse-batteuse associé à la très haute capacité opérationnelle du broyeur a permis de réaliser les deux opérations en moins de temps qu’il n’en aurait normalement fallu pour effectuer la moisson.

Les agriculteurs ont également très vite constaté d’autres avantages, outre les économies considérables de temps et de carburant qu’ils avaient remarquées.

Il a été mis en évidence une décomposition plus rapide des résidus, un taux de champignons et de pesticides transportés plus faible, ainsi qu’une germination plus rapide des graines de mauvaises herbes, tout cela permettant de réduire les frais et le temps de préparation pour les prochains semis.

Un autre point essentiel apporté par une coupe plus haute était la réduction importante des risques de dommages de la moissonneuse-batteuse causés par des pierres ou autres objets.

Améliorer l’efficacité des cultures.